Expédition Bol d’Or Mirabaud 2017

Comme décidé en comité en début d’année, 2 équipages du SDS se sont alignés au départ de l’édition 2017 du Bol d’Or Mirabaud. Un équipage formé d’Olivier Bollmann, Géraud Gallard, Vincent Marié et Philippe Michel a embarqué sur le Surprise SUI 85 à Julia Vecsey (Handivoile.ch 1) tandis qu’ Antoine et Claude Bodmer, Patrick Parker, Béatrice Maury et Hugues Charpilloz formait l’équipage du SUI 294 du SDS (Handivoile.ch 2).

Lors de la cérémonie d’ouverture du vendredi soir à la SNG, Patrick et Hugues ont eu l’occasion de monter sur la tribune et d’expliquer en quelques mots les activités du SDS au nombreux public rassemblé pour l’occasion.

Le samedi matin, sur la ligne de départ, la jolie bise annoncée par la météo depuis plusieurs jours déjà était bien au rendez-vous. C’est donc sous grand voile arisée et solent que les 2 embarcations ont franchi la ligne de départ pour entamer la sortie du Petit-Lac par vent de face sur un lac bien formé.

A la hauteur de Prangins, nous avons eu le plaisir de voir notre président Michel venir à notre rencontre à bord du semi-rigide. Cette rencontre a permis à Handivoile.ch 2 de peaufiner encore un peu ses réglages et ainsi d’entamer avec encore plus d’efficacité la suite du parcours dans le Grand-Lac jusqu’à la barge du Bouveret. Nous avons aussi appris à cette occasion que les choses étaient plus difficiles pour l’équipage de Handivoile.ch 1. En effet, un des équipiers était atteint du mal de mer et a dû mettre pied à terre à Yvoire, le bateau étant ensuite ramené à son port d’attache par les équipiers restants.

La remontée du Grand-Lac s’est bien passée et après quelques hésitations dans les environs de St-Gingolph, une transition a été trouvée pour remonter jusqu’au Bouveret dans des airs plus volatiles. La barge a été contournée en un peu moins de 11h de navigation et il était temps alors de mettre le cap sur Vevey et la rive suisse pour profiter pleinement des vents portants pour le retour sur Genève. Après un grand bord de nuit qui nous a mené de Vevey jusque devant le port de Nyon, nous avons dû accomplir quelques empannages pour finir de descendre le Petit-Lac et franchir la ligne d’arrivée juste avant 3h30 le dimanche matin, soit un peu moins de 6h30 pour le retour et un total de 17h30 sur l’eau.

Nous étions fiers d’avoir parfaitement rempli nos objectifs qui étaient :

1) naviguer en toute sécurité

2) éprouver du plaisir tout au long de la navigation

3) boucler l’entier du parcours, à tout le moins aller le plus loin possible en respectant les 2 premiers objectifs.

Après avoir récupéré des forces grâce à un repas servi aux petites heures par l’organisation et quelques heures de sommeil dans la cabine ou le cockpit, l’équipage a encore partagé un petit déjeûner au cours duquel un animateur de la radio One FM est venu nous interviewer. Il était alors temps de larguer une dernière fois les amarres pour regagner notre port d’attache où nous avons été accueilli par Michel et Corentin.

Pour terminer, nous n’avons qu’une chose à dire de manière unanime : à la prochaine édition, avec des objectifs revus à la hausse et encore merci à toutes les personnes, qui d’une manière ou d’une autre, ont contribué au succès de cette entreprise.